Que visiter en Thaïlande, autrefois appelé royaume de Siam

Longtemps appelée le Royaume de Siam, la Thaïlande est un pays au destin particulier, mosaïque des peuples attachés à leurs traditions culturelles et artistiques millénaires, aux paysages aussi divers que magnifiques et un patrimoine architectural majestueux.

On estime que les premiers habitants sont arrivés il y a plus de 4000 ans en une succession de vagues de Môns, Khmers et Thaïs. Plus tard, au cours des IIème et IIIème siècles, l’arrivée de moines en provenance de l’Inde marque le début de l’emprise culturelle du bouddhisme sur l’Asie du sud-est. Quant à la création du 1er royaume de Siam, elle date du XIIIème siècle et résulte de l’unification de plusieurs principautés thaïes.

Le paysage thaïlandais est marqué par les toits scintillants des temples bouddhistes qui jalonnent les routes de ce royaume bouddhiste ( 95% de la population est bouddhiste) et une visite des temples est un moment inoubliable d’un séjour en Thaïlande. C’est là que s’écoule la vie de près de 250.000 bonzes. On les reconnaît à leurs tuniques couleur safran et on les rencontre le long des routes dès l’aurore avec leur bol d’aumône.

Pour ses détracteurs, la Thaïlande est un pays « touristique » en raison du développement à outrance de certaines régions, mais la taille et la richesse naturelle du pays permettent toutefois de découvrir une Thaïlande hors des sentiers battus. Et concernant la réputation de la Thaïlande en matière de prostitution, eh bien, elle n’est pas usurpée… Ce fléau est heureusement limité à certains quartiers de Bangkok et à quelques stations balnéaires de l’île de Phuket ou Pattaya.

Alors, pourquoi voyager au Royaume de Siam? Tout d’abord, pour rencontrer les Thaïs à la gentillesse et au sourire légendaires et se ressourcer sur une de ses nombreuses îles paradisiaques au décor de carte postale grandeur nature, sans oublier de goûter à la gastronomie thaïe qui est un royaume aux milles saveurs, arômes et nuances. Ajouter à cela, être chouchouté dans des hôtels et spas au rapport qualité-prix imbattable. Et enfin, s’étonner des contrastes entre un Bangkok connecté et ultra-moderne et le respect des traditions ancestrales.

L’ARCHIPEL DE KO SAMUI

Appelé aussi golfe de Siam, le golfe de Thaïlande rejoint la mer de Chine Méridionale et borde les côtes de la Thaïlande, de la Malaisie, du Vietnam et du Cambodge. On trouve dans le golfe de Siam certaines des plus belles îles de Thaïlande, comme Ko Samui, Ko Pha Ngan, Ko Tao et surtout le Parc national maritime d’Ang Thong.

L’archipel de Ko Samui se compose de l’île principale, Ko Samui, et de ses 2 petites sœurs Ko Pha Ngan et Ko Tao. Toutes les trois sont les rivales directes de Phuket pour leurs plages et les eaux translucides du golfe de Thaïlande. Chacune d’entre elles ont toutefois leurs attraits distinctifs : charme et luxe, hédonisme et rave parties, plongées et promenades en forêt tropicale.

Ko Samui

Ko Samui est devenue l’une des destinations touristiques majeures du pays. Certes, l’île a connu depuis quelques années un développement touristique sans précédent et sa côte nord-est est devenue une succession de stations balnéaires étendues sur une trentaine de kilomètres. Toutefois, si on prend la peine de s’éloigner des sentiers battus, Samui révèle des coins charmants et paisibles qui rappellent l’ancien surnom de Samui, “l’île des cocotiers”.

Dans le nord-ouest de l’île, vous trouverez des baies tranquilles avec d’adorables plages de sable et des villages de pêcheurs authentiques, dans le sud, de belles cocoteraies et en son centre, une végétation luxuriante, demeurée intacte.

Coucher du soleil au Belmond Napasai

Bon à savoir, la côte est de l’île est saturée en haute saison, notamment du côté de Chaweng Beach où, de la route « côtière », on n’aperçoit plus la ravissante plage de 7 km qui a fait la réputation de l’endroit. Chaweng est fréquentée par ceux qui aiment voir et être vus.

Wat Plai Laem

Récent et de style sino-thaïlandais plutôt inhabituel, le temple le plus coloré et le plus enchanteur de Ko Samui est dédié à Guanyin, bodhisattva de la Miséricorde et de la Compassion. Le Bouddha rieur érigé sur le lac se reflète dans ses eaux claires. Situé dans un cadre pittoresque au nord-est de l’île, le temple se trouve pas loin du Wat Phra Yai voisin (temple du Grand Bouddha), à ne pas manquer!

Fisherman’s Village

Cet ancien village de maisons de négoce chinoises a bien changé et aujourd’hui est occupé par des cafés, bars, restaurants et boutiques-hôtels. Notre adresse fétiche, le Coco Tam’s s’y trouve (voir l’article Thaïlande pratique, une gastronomie d’exception ).

Souvent bondé pendant la haute saison, le village est délicieusement tranquille en basse saison. Vous pourriez vous promener dans ses petites rues et profiter de son marché animé le vendredi soir. Un cocktail à la main, un bon son sur la terrasse du Coco Tam’s et vous êtes prêts à assister à un des plus beaux couchers de soleil sur l’île!

Mae Nam

Mae Nam Beach, une plage paisible qui s’étend sur 5 km est une des mes plages préférées à Samui, juste parfaite pour se détendre et lire un bon bouquin avec le doux bruissement des vagues en toile de fond. Pour une belle vue sur l’île, rendez-vous en scooter au View Top. Vous pourriez aussi visiter le temple chinois de Mae Nam à quelques pas de la plage, ou découvrir le marché nocturne du jeudi. 

Crystal Bay

⚠️ Petite plage secrète que vous n’allez pas trouver dans les guides de voyages, la plage de Thongtakian, aussi appelée Silver Beach ou Crystal Bay, est une crique d’environ 250 mètres de long située entre les plages de Chaweng et de Lamai. Un air de Seychelles en miniature, cette plage nous transporte illico dans l’océan Indien avec son sable doux, des zones ombragés et ses gros rochers arrondis. Le chemin d’accès principal passe par la réception et le restaurant du « Silver Beach Resort ».

Les cascades de Na Muang

Dans le sud de Ko Samui, au milieu de la jungle, se trouvent deux cascades jumelles. Pour les voir, le mieux c’est de se rendre sur l’île entre décembre et février. Entre mars et juin, les chutes peuvent s’assécher et c’était effectivement le cas en mars 2019 lorsque nous y sommes allés.

Ko Pha Ngan

À moins d’une heure de bateau de Ko Samui, l’île de Ko Pha Ngan, largement montagneuse, est bien plus sauvage que sa voisine, avec les trois quarts de sa surface recouverts d’une épaisse jungle : une île où l’on trouve encore des petites criques sauvages et des plages encore préservées comme celle de Thong Naï Pan.

Au sud, en revanche, changement d’ambiance, car Ko Phan Ngan est désormais bien connue pour ses légendaires fêtes de la pleine lune (Full Moon Party) et ses soirées techno qui se prolongent jusqu’à l’aube. L’île est devenue  une véritable Ibiza asiatique. Si vous recherchez le coté fête, cela se passe sur la plage de Haad Rin Nok.

Ko Tao

Plus au Nord, accessible en 1 h de bateau depuis Ko Pha Ngan (2 h depuis Samui), Ko Tao est la destination des plongeurs. En effet, Ko Tao recèle des sites de plongée parmi les plus spectaculaires de tout le pays : des pics en pleine mer aux baies de sable peu profondes et aux épaves témoins d’une vie aquatique foisonnante. Certains sites sont idéals pour apprendre à plonger, avec ou sans bouteille.

Mon ressenti sur l’île, Ko Tao est certes charmante avec ses belles eaux turquoises, mais à mon goût, il y a bien trop de monde.

Parc national maritime d’Ang Thong

Ang Thong

C’est le plus bel endroit à visiter dans le Golfe de la Thaïlande, accessible via un circuit en bateau depuis Ko Samui. Situé à l’ouest de l’île, le parc national marin de Mu Ko Ang Thong déploie un splendide chapelet de 42 îles vierges sur 102 km2, autant de petits paradis recouverts de forêt tropicale, ourlés de plages immaculées et bordées de cocotiers et le tout, entouré d’eaux turquoises. De loin, on dirait une cité perdue couverte des forêts.

Pour se rendre dans le Golfe de Thaïlande, le plus pratique, c’est d’aller en avion : Koh Samui est desservie depuis Bangkok par Bangkok Airways (50 min de vol). Autre solution, le bateau : des nombreuses liaisons avec le continent (Surat Thani et Donsak) au départ  de Na Thon et Thong Yang. Pour 1200-1500 baths, on trouve des billets combinés train-bus+bateau dans des agences à Bangkok ou au Southern Bus terminal.

Et pour se déplacer sur Ko Samui, nous avons loué un scooter pour plus de liberté (pensez à l’assurance!), mais la conduite est assez sportive. La voiture est sans doute un moyen de transport beaucoup plus sûr. Ou alors, faites comme les locaux, prenez le songthaew (sorte de camionnette à banquettes) qui desservent les sites majeurs de l’île.

Entre les îles, il y a des liaisons quotidiennes vers Ko Pha Ngan et Ko Tao depuis Mae Nam, Bo Phut et Big Buddha Beach (nord de Samui), avec les compagnies Haad Rin Queen, Lomprayah, Seatran Discovery et Songserm (entre 30 min et 2 h 30 selon le bateau et le trajet).

Et enfin, pour les excursions vers Ko Ang Thong, le départ se fait de Na Thon le matin et retour le soir en bateau (2 h) ou speed boat (1 h).

Bangkok, la dynamique capitale thaïlandaise

Pour ses habitants, la ville est connue sous le nom de Krung Thep, qui signifie « la cité des anges ». C’est une ville des contrastes, où l’ancien côtoie le nouveau, L’Orient côtoie l’Occident, le chaos des embouteillages côtoie la sérénité des petites ruelles piétonnes où l’on trouve échoppes, restaurants de rue et temples bouddhistes, sans oublier les khlongs, de tranquilles canaux qui parcourent toute la ville.

Porte d’entrée principale des vols internationaux à destination de la Thaïlande, cette ville multifacette est loin d’être qu’une escale et est pour moi une destination à part entière. Un séjour à Bangkok, c’est d’un côté une immersion dans une civilisation ancestrale avec la découverte de son riche patrimoine historique, ses temples les plus emblématiques, le quartier de Thonburi de l’autre côté du fleuve Chao Praya avec ses habitations sur pilotis et ses voies navigables. Et d’un autre coté, il y a le côté moderne avec ses centres commerciaux, son train aérien et cette présence constante de la consommation.

Meilleure manière pour explorer Bangkok, prenez les bateaux-bus sur Chao Praya, sautez dans un tuk-tuk ou encore prenez le train aérien et observez à quel point les gens sont disciplinés!

A voir absolument, les temples Wat Arun et Wat Pho, le Palais royal et la Maison de Jim Thompson. Le marché des fleurs ou celui de Chatuchak (l’équivalent du marché aux Puces) le weekend, valent le détour également.

Maison de Jim Thompson

Premier arrêt, découverte du Grand Palais, situé sur la rive orientale de la Chao Phraya, avec une architecture exceptionnelle et une richesse des détails étonnante. Dans l’enceinte du Palais Royal, rendez visite au Bouddha d’Émeraude du temple Wat Phra Kaeo, une statue taillée dans un seul bloc de jade au 15ème siècle. ⚠️ C’est un lieu très prisé des visiteurs.

Le Grand Palais

Un peu plus au sud, le temple Wat Pho est le plus grand et le plus ancien en Thaïlande et abrite un impressionnant Bouddha couché, de près de 46 m de long, 15 m de haut et entièrement recouvert de feuilles d’or.

Le Bouddha couché

Sur la rive opposée du fleuve, dans le quartier de Thonburi, vous allez admirer le superbe Wat Arun, le temple de l’aube.

Si vous souhaitez voir les célèbres marchés flottants, il faut se rendre dans la province voisine de Samut Songhkram. Envisagez une excursion d’une journée pour la visite des marchés d’Amphawa et Tha Kha, ainsi que d’un autre marché étonnant, le Talad Rom Hub (appelé aussi marché de Mae Khlong). Ce dernier est traversé par une voie ferrée que les vendeurs recouvrent ou découvrent en fonction des passages du train… Le plus connu des marchés est le Damnoen Saduak, mais le tourisme de masse lui enlève tout charme.

Au cours d’un séjour à Bangkok, vous pourriez aussi consacrer une journée à la visite de l’ancienne capitale d’Ayuthaya (du XIVe au XVIIIe siècle). Elle fut détruite par les Birmans en 1767. L’Unesco a inscrit le site au patrimoine mondial en 1991. C’est mon seul regret, lors de mes deux séjours, je n’ai pas pris le temps d’y aller, alors que cela a l’air fantastique!

Concernant la durée d’un séjour à Bangkok, je dirais que 3 à 4 jours sont suffisants. Ça vous permettra de prendre le temps pour faire les visites, et aussi de s’offrir des moments plus calmes : aller au parc Lumphini, faire un massage, prendre un café, faire une virée shopping. Le mieux, c’est de terminer son séjour à Bangkok.

Et parlant du shopping, il y en a pour tous les goûts dans ce Bangkok qui est devenu un temple de la consommation : pour les souvenirs, rendez-vous au marché de Chatuchak ou dans le quartier chinois, pour l’informatique, allez au centre commercial Pantip Plaza et au centre commercial MBK pour les téléphones, smartphones et tablettes. Pour les marques de luxe, allez au centre commercial Siam Paragon.

Enfin, on ne peut pas parler de Bangkok sans parler de sa gastronomie et de sa vie nocturne. Vous trouverez la meilleure cuisine dans la rue, généralement les thaïs cuisinant un seul plat, ça les rend experts. Après dîner, allez prendre un verre sur le rooftop du Scarlett ou au Sky Bar ou allez voir un match de boxe thaï au Rajadamnern Boxing Stadium. Je vous en parle plus longuement dans l’article Thaïlande pratique, une gastronomie d’exception.

La mer d’Andaman

La réputation des côtes du sud de la Thaïlande n’est pas surfaite avec ses plages de rêve et sa douceur de vivre qui font le bonheur depuis longtemps des voyageurs du monde entier. Le revers de la médaille, le développement touristique a malheureusement dénaturé un certain nombre de plages et ouvert les portes au tourisme de masse.

Phuket

La plus grande des îles de Thaïlande est une destination balnéaire de renommée mondiale, et convient aux touristes de tout âge. L’île se distingue par ses belles plages de sable, ses lieux de fête et ses hôtels et ses spas haut de gamme. Capitale culturelle, Phuket-ville attire elle aussi les visiteurs. C’est une destination qui convient à toutes les bourses, aussi bien coté hébergement que restauration.

C’est aussi un excellent point de départ pour des excursions vers les îles Similan, Ko Phi Phi, Ko Lanta ou vers James Bond Island.

Parc national maritime des îles Similan 

Mon coin de paradis préféré dans la mer d’Andaman, réputé dans le monde entier, c’est cet archipel qui a mis la Thaïlande sur la carte de la plongée au niveau international. Des excursions en bateau, permettent de découvrir des raies mantas, des requins-baleines et des coraux mous. À la surface, les îles restent sauvages avec leur jungle et leurs plages de sable blanc entourées de récifs. Petite particularité, les eaux sont plutôt turquoises contrairement au reste du golfe d’Andaman qui a les eaux émeraudes. Aussi, il y a un air de Seychelles, avec ses gros rochers sur les plages.

Ko Phi Phi, un paradis thaïlandais

Autrefois, c’était sans doute la plus ravissante des îles de Thaïlande! Ko Phi  Phi a la forme d’un sablier frangé de plages de sable blond, de magnifiques falaises calcaires et d’eaux émeraude. Une sorte de Ko Tao en beaucoup plus grande.

Pas des voitures sur l’île, l’ambiance est à l’insouciance et à la fête. Sa petite sœur, Ko Phi  Phi Leh, est une réserve inhabitée où sont organisés des circuits de découverte des récifs coralliens et des lagunes.  

La fameuse Maya Bay est sur Phi Phi Ley. Si cette plage fascine autant, c’est grâce au film « The Beach » avec Leonardo DiCaprio. La vedette du film : une plage paradisiaque, invisible à l’oeil nu, totalement préservée du monde extérieur par un arc de cercle rocheux, un secret bien gardé par les routards.

Maya Bay

En réalité, la baie de Maya n’est pas totalement fermée et n’est plus secrète depuis longtemps! Une ouverture dans la roche permet aux bateaux de se faufiler et d’accoster sur la plage. Le spectacle est saisissant et réellement inhabituel. A partir de 9 heures, les tours organisés en provenance de Phuket déversaient plus de 5000 visiteurs par jour avant octobre 2018 et cette notoriété a conduit à une catastrophe écologique: la plage a subi une érosion sévère et une grande partie des coraux ont été endommagés en raison de la pollution des moteurs. Du coup, la plage a été fermée par les autorités et ne rouvrira pas avant 2021.

J’ai eu la chance de la voir en 2014, au petit matin, bien avant que le flux de touristes arrivent! Pour ça, j’avais loué les services d’un pêcheur local et j’ai pu profiter d’une plage déserte toute seule!

Railay, province de Krabi

Krabi, coucher de soleil

Épargnée pour le moment par le tourisme, la province de  Krabi est célèbre pour ses falaises et pitons karstiques qui bordent ses côtes. Le long du littoral se trouvent une multitude de baies sauvages composées de mangroves, de grottes mais aussi de petites plages en forme d’anses. À l’extrémité de la péninsule de Krabi, les vertigineuses formations karstiques de Railay comptent parmi les plus fameux trésors naturels en Thaïlande.

La plus préservée est la baie de Thalane située au nord de la baie de Ao Phra Nang et de la plage de Klong Muang, à mi-chemin entre Krabi et Ao Leuk. Thalane est un petit village de pêcheurs traditionnel, vierge de boutiques de souvenirs et de restaurants, qui a gardé son authenticité. C’est le point de départ idéal pour partir explorer les îles et îlots déserts de la baie de Phang Nga et de l’archipel de Koh Hong.

James Bond Island et la baie de Phang Nga

James Bond Island

Le nom original de l’île est en fait Khao Phing Kan et la sortie du film James Bond, The Man With the Golden Gun, en 1974, change à jamais cette baie paisible. Depuis le tournage, l’île de Khao Phing Kan et toute la baie de Phang Nga a vu un afflux croissant de visiteurs. Comme à Ko Phi Phi, la popularité croissante de l’île augmentant le risque de pollution, il est désormais interdit aux bateaux de s’approcher de l’îlot de calcaire colossal connu sous le nom de Ko Tapu.

Néanmoins, la végétation luxuriante, les eaux turquoises et les grottes isolées de la baie de Phang Nga, qui abrite l’île James Bond, font du parc national d’Ao Phang Nga l’une des principales destinations de la Thaïlande. On peut y faire du kayak ou du canoë dans les grottes calcaires, visiter le village flottant de pêche musulman de Ko Panyi. ⚠️ En général, les excursions dans la baie durent de 8 à 10 heures.

Question budget

Un voyage en Thaïlande est d’un excellent rapport qualité-prix : le coût de la vie rend très abordables les dépenses courantes et notamment l’excellente cuisine thaï. La Thaïlande est également reconnue pour la qualité de ses hébergements. Pour vous donner une idée des prix restaurants et hôtels, vous pouvez consulter les articles suivants: Thaïlande pratique, une gastronomie d’exception et Thaïlande pratique : de palace en palace (voir rubrique Mes adresses).

Le prix du billet d’avion est très compétitif, nous avons payé 550€ A/R par personne pour un vol direct Paris/Bangkok avec Air France en mars 2019. Une autre option, la Thai Airways propose des vols quotidiens vers Bangkok au départ de Paris-CDG également. Vols sans escale jusqu’à Bangkok (11 h de vol) en Airbus A380.

La durée d’un voyage en Thaïlande dépend bien entendu de ce que l’on souhaite y voir et y faire. Selon mon expérience, je vous conseille de séjourner au moins 10 nuits pour bien apprécier votre voyage et prévoir un combiné d’îles ou de combiner Bangkok et le Sud comme nous l’avons fait.

Le climat

La Thaïlande connaît deux saisons assez marquées : la saison sèche et la saison des pluies.

La période idéale pour un voyage en Thaïlande est la saison sèche qui s’étend de novembre à mars. Les mois de décembre à février sont particulièrement propices avec un soleil quasi omniprésent et des températures autour de 30°. 

Seule exception, l’archipel de Ko Samui qui connaît une mousson avec quelques mois de décalage : elle commence en septembre-octobre pour se prolonger jusqu’au mois de janvier-février. La région est conseillée pour un voyage découverte de la Thaïlande en février et mars, ou en juillet-août.

Pour résumer, le seul mois à éviter pour un voyage en Thaïlande est le mois de septembre où il pleut partout !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :